Accueil > MORCEAUX CHOISIS

MORCEAUX CHOISIS

2750 textes d’émissions radiophoniques écrits et dits par Dom Helder ont été conservés. 67 d’entre eux ont été publiés en recueil à Rio de Janeiro, en 1976, aux éditions Civilização Brasileira, sous le titre : Um olhar sobre a cidade (Un regard sur la ville ; la ville étant, bien entendu, celle de Recife) : c’était le nom du programme quotidien, de cinq minutes, qu’il assurait sur l’antenne populaire de Radio Olinda. Nous les mettrons en ligne au long des semaines et des mois à venir, dans une traduction française réalisée par Gérard Panthier.

Ces textes sont expressifs du regard porté par Dom Helder sur l’ordinaire de la vie, de sa familiarité avec les gens qui le vivent, et de sa manière de les aider à en tirer le meilleur : compréhensive et compréhensible, simple sans être simpliste. Expressifs aussi d’une pastorale nourrie de l’écoute des jours et de la prière des nuits.

Ces émissions étaient le pain quotidien des familles et des communautés qui, à Olinda et Recife, avaient le nom de « Rencontre de frères ». Par leur saveur, humaine et spirituelle, elles peuvent l’être aussi en d’autres temps et d’autres lieux…

José de Broucker

----------------------

La Symphonie du Monde

Quand, d’une hauteur de la ville, on regarde les maisons, très tard dans la nuit, combien de sujets de méditations, de prières peut-on trouver !...

Bien sûr, il doit y avoir un endroit heureux où un groupe d’amis chantent « joyeux anniversaire » à quelqu’un qui est en train de le fêter…

Qui sait, un peu plus loin, fête-on la naissance d’un premier enfant ou d’un premier petit-fils dans la maison de ses grands parents, ?...

Là-bas, on a ouvert une bouteille de champagne : le maître des lieux vient d’avoir une promotion dans l’entreprise où il travaille.

Un peu plus loin, ce n’est pas du champagne, mais un soda "guaraná " qui coule, car vient d’arriver quelqu’un du sud du pays afin de passer un certain temps ici, au Pernambouc. Ce quelqu’un, qui, après plus de trente ans passés loin de son nord-est natal, est toujours de ce nord-est : dans l’âme, dans ses gestes et, surtout avec son accent...

Bien sûr, en contemplant la Ville d’ici, , il doit y avoir des endroits heureux. Et il faut aussi prier pour les gens heureux : non seulement, parce que le bonheur est tel un oiseau craintif qui vient et s’enfuit rapidement, mais aussi parce qu’il est important, lorsqu’on est heureux, de penser à Dieu et l’en remercier !

Mais, d’ici, de ce promontoire, sous ces toitures que nous contemplons, combien de souffrances attendent nos fraternelles prières !

Dans de nombreux foyers, il y a des personnes très gravement malades. Il y a lutte entre la vie et la mort. Il y a des agonisants prêts à quitter cette vie...

Combien de souffrances dans les hôpitaux ! C’est seulement en allant là-bas que l’on peut voir qu’à chaque heure, à chaque instant, il y a des personnes qui se tordent de douleur...

Mais sous ces toits, vus d’ici et à l’intérieur de ces immeubles, ou dans ces ensembles résidentiels, combien de drames peut il y avoir, également !...

Avez-vous déjà essayé d’imaginer comme il est dur de rentrer à la maison et dire que vous avez été licencié ?

Ou de dire que toute cette journée, passée à la recherche d’un emploi , n’a rien donné ?

Est-ce de la démagogie de dire que dans de nombreux foyers, la nourriture se fait rare et qu’on a faim ?...

Sous ces toits vus d’ici, combien de souffrances morales ! Des querelles entre époux, des conflits entre parents et leurs enfants, des épouses abandonnées, solitude, solitude, solitude !

Esprit du Seigneur ! Insuffle compréhension et paix dans tous les foyers ! Insuffle de la chaleur humaine, de l’amitié, de l’amour dans tous les foyers ! Insuffle espoir, courage, et joie dans tous les foyers !

Envoie des pensées positives dans tous les esprits. Insuffle de bons sentiments, en tous les coeurs.

Offre un réconfort tranquille à tous les insomniaques. Soi, Toi même, compagnie, réconfort et foi, pour tous ceux qui se sentent vaincus, écrasés et seuls dans la vie !

Et permets qu’en ouvrant notre coeur à travers notre Ville, pour y voir se refléter toutes les Villes du Monde, nous fassions, avec ton aide et par le biais du Christ, parvenir au Père une étrange et immense symphonie du Monde !

La semaine prochaine : La voix des cloches

Vos commentaires... ou des questions ?

Cliquez : Association DHMA Nous contacter ou bien, nous envoyer un message, directement par courriel : domhelder wanadoo.fr

-----------------------

Dom Helder avait l’art des petites phrases, des formules qui font images, des anecdotes parlantes, voire des interpellations vibrantes. Nous en distillerons, au fil des temps à venir, dans une rubrique Fioretti. On en apprend et comprend davantage de lui en lisant des textes plus longs, plus élaborés : ainsi de son programme pastoral ou de ses L’Avent. Et en suivant Guides de lecture : théologiens, historiens, spécialistes de toutes disciplines....

Pour aller plus loin et plus profond, il y a les ressources des librairies, ou des bibliothèques (voir : Bibliographie)

Dom Helder Camara - Mémoire et Actualité
ACCUEIL | ACTUALITE | MEMOIRE | MORCEAUX CHOISIS | TEMOIGNAGES | NOS LIENS | ASSOCIATION DHMA | EM PORTUGUÊS
Mentions légales - Plan de site